Comment choisir des vêtements écologiques ?

La tendance des vêtements écologiques gagne du terrain. Cela se justifie par le sombre bilan écologique des vêtements derniers cris et couteux. Bien qu’il soit possible de s’habiller écolo, il n’est pas pour autant aisé de choisir les vêtements respectueux de l’environnement. Nous vous donnons quelques astuces utiles pour opérer les meilleurs choix.

Choisir les matières renouvelables

Le coton bio est incontestablement la grande vedette des matières renouvelables dans l’univers de la mode. Sa culture interdit l’usage des engrais chimiques, des pesticides et OGM. Il est de plus en plus répandu. Il faut toutefois rester vigilant lors du choix. Des fabricants n’hésitent pas parfois à proposer des vêtements avec 5 % de coton bio et le reste en coton conventionnel. Trouvez plus de conseils ici.

Hormis le coton, vous pouvez aussi choisir la ramie, le cuir végétal, la laine et le raphia, etc. ces matières ont plusieurs points communs. Leurs cultures sont moins gourmandes en eau que le coton, elles sont issues de l’agriculture bio, peut être cultivé en Europe. Elles permettent surtout d’avoir des vêtements résistants et souples. 

Choisir des vêtements sans produits nocifs

Ce point est particulièrement difficile à vérifier. Mais il est possible de retrouver une liste des matières nocives sur le net. Certaines marques ont par ailleurs relevé le défi Détox. Il impose la liste noire des produits chimiques dangereux et interdit dans la chaine d’approvisionnement. Ensuite, ce défi fixe des objectifs ambitieux pour une bonne gestion des eaux use. Enfin, il brise de la confidentialité des sous-traitants.  

Choisir les vêtements locaux

La proximité avec le lieu de fabrication des habits présente plusieurs avantages. Elle contribue à la réduction des couts de productions et de transport. Les salaires sont plus élevés et en conséquence la législation sur les droits des travailleurs est plus éthique. Cependant, il faut faire attention à ne pas prendre une inscription « made in Europe «  pour une marque de respect des travailleurs. Certains pays du continent n’offrent pas des conditions de travail meilleures que celles de l’Asie.