Comment réussir une masturbation ?

Produire un orgasme par soi-même en se stimulant les organes génitaux est ce qu’on appelle la masturbation. Elle se fait tout seul ou en couple, mutuellement. Cet acte est une façon très simple de découvrir son corps et nos réactions sexuelles. Découvrez au travers de cet article comment réussir une masturbation.

La masturbation chez les hommes

Chez la plupart des hommes la masturbation se fait en utilisant la main, avec ou sans un produit lubrifiant. L’homme en question se plonge dans ses pensées et imagine des scènes érotiques avant de permettre une levée de la verge. Regarder des images ou des gifs sexuels permet d’y arriver aussi, obtenez plus d'infos.

La verge étant en érection, il n’a plus qu’à la lubrifier et l’empoignée afin de lui appliquer un mouvement de va-et-vient de plus en plus rapide. Une autre méthode consiste à frotter le pénis contre un oreiller. Quand l’homme atteint un seuil d’excitation, l’éjaculation se produit et atteint l’orgasme, on dit qu’il jouit.

La masturbation chez les femmes

Habituellement, pour se masturber la femme procède à une manipulation du clitoris. Cette manipulation sera suivie par des caresses des seins et de la vulve afin d’augmenter le niveau d’excitation. Ces stimulations seront accompagnées par une insertion du doigt ou d’objet dans le vagin. La femme utilise de la salive afin de lubrifier sa main ou ses doigts ou un lubrifiant pour pouvoir stimuler le clitoris. La salive ou les lubrifiants vont permettre d’éviter une irritation du clitoris, puisqu’il ne produit pas de sécrétion.

Chez certaines femmes, une contraction des cuisses et des fesses  permet d’augmenter le niveau d’excitation sexuelle, tandis que chez d’autres l’acte de masturbation se résume à ça. Au fur et à mesure que l’excitation augmentera, des phénomènes tels que le gonflement du clitoris et la lubrification du vagin se produise avant que l’orgasme ne soit atteint. L’orgasme est marqué chez certaines femmes par une éjaculation d’un liquide, mais juste par une sensation de jouissance chez d’autres et une contraction du périnée. Frotter la vulve contre un oreiller permet aussi de produire l’excitation et l’orgasme.