Tout ce qu’il faut savoir sur le PTC

De nouvelles formes de drogues existent sur le marché des cannabis. Le PTC fait partie des plus grandes découvertes parlant des drogues aujourd’hui. Cette substance toxique n’est pas sans dégâts dans nos sociétés. Pour tout connaitre sur le PTC, ne manquez pas la lecture de cet article.

Définition et composition

Le PTC est appelé Buddha Blue. C’est une sorte de drogue de synthèse qui séduit surtout l’adolescent. Ce cannabinoïde de synthèse est moins cher et pour en savoir plus, il peut être disponible dans e-commerce. Elle est une drogue qui s’inhale dans les cigarettes électriques. La consommation du PTC n’est pas sans effets néfastes sur la santé humaine. En effet, c’est une substance qui provoque de graves effets secondaires et est responsable de bon nombre de cas d’hospitalisations.

Par ailleurs, la PTC est une drogue inodore et incolore. Elle prend souvent place dans les cigarettes électroniques adolescentes. L’apparition de cette drogue porte beaucoup de conséquences négatives sur la vie des adolescents. Elle est composée d’une molécule fluorée, le 5F-APINACA ou le 5F-AKB48. Les dosages et effets de cette dernière sont difficiles à maîtriser. Pour la plupart cette drogue est plus puissante que les cannabis naturels même si la dose est faible.

Les effets du PTC

L’envie de consommer le PTC est souvent animée par un désir de détente, d’euphorie et de sentiment de joie. Malheureusement, le consommateur peut en retour ressentir des résultats indésirables. Ces résultats peuvent être les violents maux de tête, la paralysie, la détresse respiratoire, les crises de paranoïa et sorties de corps, les bouffées de chaleur, la tachycardie et autres.

Le PTC, une addiction chez les adolescents

Chez les adolescents, on ne parle pas de dépendance, mais de conduite additive. À la phase adolescente, le cerceau n’est pas encore à thème du point de vue structurel. On peut évoquer le thème de dépendance rien qu’à un âge un peu plus évolué (adulte). Il est tout à fait normal de s’inquiéter en cas de conduite additive d’un adolescent. Ce dernier se désocialise pour la plupart et n’est plus une fierté pour la société à laquelle il appartient.